Blog

Ecosse

A la découverte de l’écosse – Jour 5

Neist Point

Après le petit déjeuner pris chez DK (super hôte, même s’il était parfois difficile de saisir toutes ses blagues dans la langue de Shakespeare !), nous voilà sur la route pour le point le plus à l’ouest de l’île, « Neist Point ».

En haut d’immenses falaises, le phare culmine a une centaine de mètres d’altitude.

Au retour de la visite du phare, et d’une remontée jusqu’à la voiture non sans efforts, Marvin fait enfin connaissance avec les midges écossaises.

Loch Dughaill

Il est temps de quitter l’île de Skye, et ses paysages aussi variés qu’époustouflants.

Arrivés à Lochcarron où nous passerons la prochaine nuit, on se laisse tenter par la visite d’un petit Loch avoisinant.

La météo est au top, pas un brin de vent !

 

Ecosse

A la découverte de l’écosse – Jours 3 &…

Jour 3 : Acharacle – Broadford

Acharacle

Après une bonne nuit passée chez Heather & Gordon, nous savourons le super méga top délicieux « Authentic Scottish Breakfast » qu’ils nous ont préparé. On goûte au black pudding (un genre de boudin noir, et j’aime !), au Lorne Sausage (un pâté de viande mixée), accompagnés d’un œuf au plat, de bacon, de confitures, de toast, … Bref un petit déjeuner bien complet.

Après avoir rangé toutes nos affaires, en route pour l’île de Skye. Nous embarquerons à Mallaig pour Armadale.

Glenfinnan (ou pas)

Sur la route, un petit détour par le viaduc de Glenfinnan s’impose, le fameux pont du deuxième volet de la saga Harry Potter. Notre arrivée à Glenfinnan se fait sous une pluie battante, tous les parkings sont pleins.

Il pleut.

Beaucoup.

Pour la photo, il faudra repasser, demi-tour, direction Mallaig.

Mallaig

Nous arrivons vers 11h. On fait le tour (rapide) de ce petit port. Trempés, on s’arrête au « Tea Garden Coffee » boire quelque chose de chaud. Je bois mon chocolat ludique et délicieux, pendant que Marvin se réchauffe avec son thé à la menthe poivrée.

(Ce sera la seule photo du jour, la visibilité à moins de 100m n’est pas compatible avec les photos !)

On attend le ferry un bon moment sous cette pluie incessante, avant de traverser enfin à la découverte de la fameuse île de Skye.

Durant la traversée, à seulement quelques miles des côtes, un balai de dauphins s’offre à nous (bon il y en avait que deux, et ça a pas duré longtemps, mais c’est déjà ça pour aujourd’hui).

On arrive enfin à Broadford, nos hôtes John & Jan nous conseillent une petite pizzeria qui propose des plats à base de produits locaux, que nous dégustons avant une bonne nuit.

Jour 4 : Broadford – Edinbane

Les Fairy Pools

Sur les conseils de John, on s’arrête aux célèbres Fairy Pools du côté de Glen Brittle. Les différentes « pools » s’enchaînent tout au long de la montée.

Après une quarantaine de minutes de montée, on décide de faire demi-tour, l’occasion de faire quelques dernières photos avant de partir pour Fairy Glen.

Fairy Glen

Nous ayant décrit le lieu comme toute l’île de Skye « compactée » en un même endroit, le lieu nous intrigue. Heureusement que John nous a indiqué précisément comment nous y rendre, car aucun panneau nous aide sur le chemin.

Après une brève ascension, nous arrivons dans un endroit juste incroyable. La combinaison des couleurs, des textures sur les collines, et ces pierres intrigantes nous fait presque croire que des lutins peuvent arriver à tout moment !

 

On grimpe un peu partout pour ne rien rater !

 

Portree

Une petite route de « 3 chèvres de large », dixit John, permet de traverser l’île pour rejoindre Portree.

La minuscule route, digne de la route Arc-en-Ciel de Mario Kart pour les connaisseurs, est surplombée par le mont Quiraing.

Les couleurs sont splendides, et le paysages est (je me répète) époustouflant.

Portree surplombe l’océan, ce sera notre dernier arrêt avant de retrouver DK à Edimbane.

Ecosse

A la découverte de l’écosse – Jour 2

Bunessan

Au réveil, Minty nous a préparé un super petit déjeuner. On profite des fraises et des biscuits écossais, pendant qu’elle nous prépare le thé, les œufs et le bacon.

On récupère les valises, et nous voilà repartis pour Tobermory.

Pour s’y rendre, on longe le Loch Na Kel et le Loch Scridain, jusqu’à Knock, puis on traverse l’île d’Ouest en Est pour remonter jusqu’à Tobermory.

      

La route est parsemée de paysages toujours aussi beau, alternant collines, verdure, océan, îles et les plus locaux des écossais, les chèvres, moutons et les vaches (qui ne respectent pas toujours les passing places !).

Tobermory

Tobermory est un petit port qui vit grace aux ferries. Les maisons y sont particulièrement colorées.

Après 40 minutes de ferry nous arrivons à Kilchoan, sur le cap le plus à l’Ouest de l’île principale du Royaume-Uni.

Le trajet jusqu’à Acharacle nous gratifie de paysages encore différents, mêlant de grandes forêts à des paysages plus rocheux surplombant l’océan.

Acharacle

A notre arrivée à Acharacle, Heather, notre hôte nous mène à notre chambre où nous découvrons une magnifique suite spacieuse.

Ayant un peu de temps avant l’heure du repas, on profite pour nous rendre au Tioram Castle, une ruine surplombant la mer. (Ciel bleu certifié sans Photoshop !)

A notre retour on profite d’une petite pause au pub du coin avant de manger et rentrer.

Ecosse

A la découverte de l’écosse – Jour 1

Renfreshwire

Après une bonne nuit passée chez Douglas, à 20 minutes à pied de l’aéroport de Glasgow, nous voilà à 8h30 chez « Arnold Clarke » pour la location de voiture.

Un peu stressé après tout ce que l’on a pu lire sur les locations de voiture en Ecosse, nous effectuons un état des lieux précis jusqu’à ce que l’on nous rassure en nous expliquant que les petites rayures et impacts ne sont pas importants.

C’est bon, on récupère les clés d’une belle Ford Focus rouge toute neuve, on s’installe (Ah mince, c’est pas le bon côté, je suis passagère, je dois m’installer… à gauche !). Marvin est un peu tendu en ville puisqu’il n’a jamais conduit à gauche… Doubler par la droite, prendre les ronds-points, réfléchir où tourner à l’approche d’un feu tricolore…

Par chance la voiture est équipée d’un GPS que nous n’avions pas demandé, on peut donc mettre la direction d’Oban.

Nous sortons de la ville après une heure de route et là… Waouw, les paysages sont justes magnifiques : du relief, de la verdure, un peu de brume, des Lochs… Tout y est, c’est dépaysant.

Oban

Trois heures de route plus tard, nous arrivons à Oban pour l’heure du repas. Ce petit port est plein de charme. Les habitations ressemblent à des maisons de poupée, des petites échoppes aux couleurs variées, des mouettes (ça on connait !) et de bons « Fish & Chips ». On s’arrête chez George Street Fish Restaurant, pour de bons plats à base de poisson (compter environ 15£/personne avec une bonne bière locale).

On a un peu de temps avant le ferry, ce qui nous permet une petite ballade dans Oban pour digérer, le temps de faire quelques photos du coin.

Craignure

Après 40 minutes de traversée, nous arrivons à Craignure vers 17h.

Après quelques miles, on découvre les fameuses « single track roads ». Comprendre des routes à une seule voie mais à double sens.

Pendant que Marvin se concentre sur la route et anticipe les « passing places » (des emplacements aménagés pour que les voitures puissent se croiser), je m’extasie « Waouw, c’est trop méga beau ! Ooooooooh ! Oh les petites chèvres ! Oh des jolis moutons ! ». Les paysages s’enchaînent, tous aussi grandioses les uns que les autres. L’alternance entre pluie et soleil crée des lumières superbes.

Bunessan

Après 2 heures de route, nous arrivons chez Minty qui nous accueille chaleureusement en nous proposant une tasse de thé et des biscuits. Elle nous a aussi réservé une table à Bunessan. Le temps de poser les valises et nous voilà repartis pour aller manger.

Bunessan fait 100m de long, le Blackbird Bistro n’est pas très dur à trouver. La cuisine y est excellente, à base de produits (très) locaux. Les réservations y sont obligatoires et l’ambiance très chaleureuse.

Sur les conseils de notre hôte, nous partons au village de Fionnphort avec vue sur l’abbaye de Iona, sans conviction vu la pluie et la nuit qui tombent.

On arrive pourtant sur un coucher de soleil flamboyant, la pluie se calme, on s’équipe à toute vitesse et on court vers une crique. Le trépied est installé en trente secondes. Tout juste le temps de faire quelques photos, et la pluie se remet à tomber. Les couleurs du coucher de soleil disparaissent, on retourne en vitesse se remettre à l’abri.

Un dessert ou un café au restau, et on aurait raté cette putain de photo !