Le lac tuckett et le mont pelvoux

Le pré de Madame Carle

Réveil matin 6h, après une bonne longue nuit de sommeil (7h !!! Je vous assure que c’est long), un p’tit dej à base de jambon et de pain et nous voilà partis.

Aujourd’hui direction lac Tuckett tout près du Glacier blanc. En arrivant au pré de madame Carle, il faut déjà être bien réveillé :

« Regaaaaaaarde des chamois, ils sont là !!! Chouchou !!!  Y’a un troupeau, sort l’objectif animal viiiiiiiiite »

Oui j’adore ces bestioles, certains diront que c’est juste des chèvres mais en même temps même des chèvres,  c’est toute mon enfance….

Temps caniculaire aujourd’hui, il fait 8° , autant vous dire que le départ pique un peu. Malgré la période et la température en journée, il y a pas mal de vestiges des hivers froids ici, comme cet immense dôme qui attend impatiemment l’hiver pour se refaire une santé.

Le Glacier Blanc

On arrive rapidement au panneau qui nous indique que le glacier blanc se trouve à 1h30, rien sur notre lac tuckett mais on sait qu’il se trouve environ à cette distance également.

Voilà le but c’est d’aller tout là-haut 😉

Plusieurs lacets s’enchaînent, la première demie heure se fait assez « fclmt » (facilement mais faut le dire vite quand même).

Pour l’heure suivante… C’est chaud. Oui j’avoue ça grimpe, on marche dans des pierres, des rochers même, lignes de vie et tout le tointoin pour pas tomber et ça griiiiiimpe ! La récompense est tout de même là, on arrive enfin en vue du Glacier Blanc, c’est juste magnifique !!

Arrivée en vue du glacier

Mon gros cul est dur à porter et je regrette tout ce que j’ai bouffé pendant le confinement (merci maman pour les gâteaux et les plats XXL) !!!! Je pars par des  » je vais abandonner  » puis des  » non allez j’ai de la chance d’être là et tout la haut ça va être trop beau, et puis je me remotive.

Oui, oui je suis sur la photo, il faut me trouver pour avoir une idée de la grandeur du paysage 😉

Et après quelques gorgées d’eau, un rythme à 3 pas par minute plusieurs soufflage comme une grosse vache on arrive en haut et là…. C’est superbe.

Le lac Tuckett

Nous voilà donc arrivés à notre objectif. Le lac Tuckett se trouve juste en contrebas du refuge du Glacier Blanc (et du glacier du même nom, original !). Et comme les alpinistes ont beaucoup d’imagination, le lac est à côté de l’ancien refuge… Tuckett. Ce refuge est le doyen des refuges des écrins, construit au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. A l’époque le glacier descendait jusque là, mais réchauffement climatique oblige, il est maintenant à 1h de marche de celui-ci. A l’époque ce sont une dizaine d’alpinistes qui ont transporté les quelques tonnes de matériel nécessaires à sa construction pour un salaire de 12 francs pour 100 kg de matériel montés ! Il faudra me payer plus cher que ça pour y retourner !!

Le lac Tuckett, l’ancien refuge Tuckett et le mont Pelvoux

Ce lc (lac mais là aussi il faut le dire vite) permet de se rafraîchir après la montée et bien qu’ignoré par de nombreux randonneurs est un vrai bonheur de photographe avec le mont Pelvoux qui s’y reflète juste derrière.

1 commentaire
  • Laurence
    Répondre

    Enfin un peu de temps pour visualiser votre blog.
    Waouh ! Des paysages à couper le souffle ! Bravo les grimpeurs ! Çà en valait la peine ! Et merci de nous rafraîchir un peu avec ces très belles photos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *